• Tonton Alex Tonton Alex

     

     

     

     

     

     

     

     

    Quelle surprise de revoir notre Alex , qui s'est expatrié d'Argentine pour 1 mois de vacances dans notre Provence . ce serait dommage de venir dans la région sans venir revoler avec ses compagnons de vol. Seul hic, c'est qu'il est venu sans matos, alors Roger se fait un plaisir de lui prêter sa Golden . Et bien , on peut dire que l'Argentine lui va bien, car il enroule comme un vautour.

    Tonton Alex

    Le voici avec Vuvu à 2000, sur le déco . C'est qu'il a la gnac le bougre ; il aimerait mettre la pilule à Vuvu mais il sait à qui il a à faire, et y en faudrait bien plus pour le déposer.

    Et pendant ce temps là , un ptit oisillon se met aussi dans la grappe et s'arrache comme il peut pour faire le plaf. Et sans rien montrer , il sors du groupe pour s'évader du site et se faire un ptit cross à 18h pour aller poser au Mées.

    Bravo Gégé : trace

    Vidéo

    Bien avant tout cela, je tente un départ avec François, Pi'air et Jean-michel d'Aix à 14h.

    Tonton Alex

    Pi'air pose sur le plateau au niveau du silo de Brunet( après une remontée à 95m sol dans la vallée de l'Asse au moment où il sort les pieds du cocon pour poser )

    Tonton Alex

    la trace Pi'Air

    J-michel pose à Aiguine en se faisant tordre sur le Mondenier pour cause de nord établi,.Mig arrivé un poil après fera lui aussi un joli détour par Esparron puis antennes de Roumoules: trace MIG

    François me suit sans le savoir jusqu'à Puimoisson et bascule dans la vallée de l'Asse pour poser à Bras d'Asse.Heureusement, je passe aisément 1000 m plus haut,  je me jette sur le vieux Bras d'Asse et le plateau pour rattraper la pompe de service de St Jeannet. Miracle , je commence à enrouler lorsque j'aperçois deux , trois barbules qui s'activent au-dessus de moi , et bing le plaf à 2400 sans pouvoir faire le nuage. Je suis à 45 poussé par un nord -est, je décide donc de tenter le retour.

    Avec pas mal de difficultés,je réussi à rentrer au déco en faisant un dernier plein à 1500 sur la pompe à planeurs.Quel bonheur !

     

    le rat de labo : trace 

                                 sur la trace  revivez le vol en cliquant sur la caméra jaune

     

     


    votre commentaire
  • Quelques images qui bougent de la semaine dernière


    votre commentaire
  • Pas mal de monde prêt ce mardi 2 août au déco. 14h On cuit carrément sous un soleil ardent avec peu de brise pour rafraîchir.

    Je vole avec la Delta2 que Nicodo m'a gentiment laissé pour essayer alors qu'il est parti se mettre au frais aux Açores. Départ groupé et seuls Christian et Dominique arrivent a s'extraire sérieusement. Ils vont pouvoir décaler derrière. On apprendra le soir que Domi a failli boucler un joli circuit avec point de virage à Beyne. Il suivra une rue qui devait l'emmener à Peyruis, il posera au Castellet donc un vol presque bouclé. Bravo ! Notre Vuvu aura commis une erreur qui le fera poser au pied de Beyne. Ce qui donnera une joute orale épique entre les deux protagonistes devant une bière que Domi nous offre au bistro.

    Ce laïus pour nous démontrer que la journée était très bonne. Pour ceux rester au déco, dont je fis partie, c'est dur a croire ! Après le bref passage ou ils sont montés c'est a une stabilisation monstrueuse de la masse d'air qu'on assiste et ce jusqu’à 17h ou je me remet en l'air pour ré-essayer cette Delta2 dans des conditions plus sereines.

    2 août: satanas stabilitas

    Très bonnes conditions avec plus de 2300 sur le déco, c'est là qu'on prend la mesure de la journée loupée. Les lentilles en altitudes marquent le vent qui était annoncée plus fort sur St André. C'est rare mais çà arrive.

    2 août: satanas stabilitas

    Des gros cumulus immobiles: çà confluait surement pas mal sur le plateau.

    2 août: satanas stabilitas

    Un peu de poésie ! le soleil donnait une belle teinte argent à tout les cours d'eau.

    2 août: satanas stabilitas

    2400 avant la Julienne, 1900 sur le déco, j'arrive à 1500 à villeneuve. Ou cette Delta2 est prodigieuse ou bien les conditions sont extra ? Une photo pour montrer les travaux de renforcement de la digue du lac.

    Essai de la Delta2: Heureusement que Nico m'avait prévenu du problème posé par les suspentes fines non gainées. C'est effectivement insupportable ! Et malgré toutes les qualités que je peux lui trouver, personnellement je ne prendrai pas ce type de suspentage. La delta2 ferme comme toute les autres, je peux vous le dire pour en avoir essuyer 4 dans ma 1ère heure de vol ! Sinon sensation de vol très agréable et précision dans le virage affirmée. La voile est tellement légère et dynamique que c'était un problème pour moi au déco. L'habitude des bâches !

    Le lendemain: conditions encore pire alors que c'était sur le papier la meilleure journée de la semaine. Seul Julien tient l'air jusqu'a 1500 dans la turbulence. Il faudra attendre 18h pour que je re-décolle pour un vol beaucoup moins magique que la veille.

    A+ pour de nouvelles aventures sur ce site quand même très ingrat.

    François


    3 commentaires