• votre commentaire
  • Samedi un joli ciel avec des beaux cumulus comme on aime.Déco 13h30 et  plaf à 1800 quasi vertical le déco.

    weekend du 7/8 juillet

    Avec Christian et François on est attirés par le joli nuage devant sur la Brillanne...

    weekend du 7/8 juillet

    Je surfe un moment sur le camping du moulin du ventre, pendant que Christian et François filent vers Villeneuve puis Volx. 2300 de plaf pour la Queen et on se retrouve sur Volx.

    weekend du 7/8 juillet

    Tout le monde rentre au déco soit directement soit par le Bars. Petit F.A.I pour moi:weekend du 7/8 juillet

    weekend du 7/8 juillet

    Sur le déco de st Pancrace, ça ne monte plus et les ploufs s'enchaînent.

    Dimanche c'est un rat de labo sur les starting blocks que je retrouve à midi au terrain. Il est bouillant "le type"

    weekend du 7/8 juillet

    Il décolle à 13h et trouve un pétard qu'il ne lâche plus jusqu'au plaf. Très rapidement il est suivi par la meute, Christian, Julien, François, Dimitri, Boris, Pierre, Mathieu et d'autres.

    weekend du 7/8 juillet

    Les premiers sont déjà à plus de 2000/2300 sur la Julienne tandis qu'on rame pour monter derrière.

    Après avoir fait le plaf je pars sur Digne, mais à l'écoute des balises fédé, j'entends 26 de Nord-ouest à st Géniez ! oups ! je fais demi-tour, croise Boris et Pierre qui filent vers le Cousson. Mathieu revient de Moustiers ou il est allé tourner.

    weekend du 7/8 juillet

    Julien est en perdition sur Riez, Alain est avec Christian vers Riez puis  Valensole...François pose au poteau de telle.

    J'en ai marre et descend poser à Bras d'Asse, retour au déco en moins de 30mn.

    Merci à Pierre Maret qui me monte au déco chercher ma voiture.

    Pensez à votre participation pour la CADO, et vos traces GPS  si vous voulez les envoyer, merci.

    De mon côté, vu ce que j'ai fait la veille , j'avais les dents longues et du coup je monte à 11h30 ; je me prépare et analyse les conditions , c'est déjà ouest 5/10 , ouhhhhhh que çà sent bon.

    Au déco , je retrouve les 1er pilotes , léger nord ouest 10/15  je me lance et monte de suite , personne n'est pret à me suivre , le 2 ème wagon arrive. La fourmilière au sol s'active.

    Ca monte bien mais pas fort ,les premiers cumulus sont sur Entrevennes,  je ne tarde pas et file assez vite vers la Julienne , et la pompe de service me monte au plaf 2600 au nuage.

    weekend du 7/8 juillet

     Seul , j'aurais continué vers Beynes , mais j'entends Julien et François qui arrivent. Voler en groupe pour partager un beau vol , alors je me met en attente.

    François reste en basse couche, tandis que Julien me rejoint , et on prend direction le plateau de Valensole , bien allumé.

    weekend du 7/8 juillet

    Sa Carrera est une vraie formule 1 , il me laisse sur place , et se dirige vers Riez.

    Au bout de 10 minutes je ne vois plus qu'un point sombre; je ne m'en occupe plus et me concentre dans l'immensité de blé et de lavande parsemé d'ombre , quel paysage magnifique en cette période presque caniculaire.

    Je suis entre 1300 et 1600 , je dérive des merdouilles , mais rien de bon ; çà sent fort la lavande mais çà sent aussi le posé.

    Et comme un missile , je vois Vuvu qui me rejoint , ouff , voler en groupe vaut mieux que voler seul , et à chacun notre tour , on va se sauver la mise. A force de patience , on arrive à se maintenir  .

    Sa Queen lui permet de quitter des thermiques foireux pour transiter plus loin dans l'espoir de trouver qqchose de mieux . Sur le départ , je ne peux le suivre mais je l'ai tjrs en visu . Je préfères assurer les bulles que j'ai ,avant de le rejoindre , et de thermiques en thermiques  , on arrive à Riez.

    weekend du 7/8 juillet

     A Riez nous ne sommes plus qu'à 850 m soit 250 m/sol . Comme à son habitude Vuvu cherche , telle une tête de missile , mais rien  ; et là derrière lui c'est moi qui trouve la bombe , enfin un bon thermique , je lui hurle "" Derrère toi "" , il fait demi-tour direct et m'emboite le pas , enfin on respire .

    On quitte la chaleur du sol pour se retrouver dans la fraicheur ; en un rien de temps , dans un + 4 , +5  on remonte au plaf , mais encore une fois , il quitte à 200 ou 300 m du nuage pour aller vers Valensole , ce qui va le mettre au tapis puisqu'il ne trouvera plus rien sur son passage, et finira par poser à Valensole ,sur la route de Digne.

    Continuant d'enrouler jusqu'à être enfermé encore à 2600 m , j'aperçois , en dessous , Antoine qui avait décollé en même temps que Christian ;  il m'a rattrapé assez vite mais je ne peux l'attendre. Je file cap à l'ouest. Et sans faire le plein , il me suit mais sur une autre trajectoire.

    weekend du 7/8 juillet

    weekend du 7/8 juillet

    En frôlant la base des cums et avançant entre 25 et 30 km/h , je passe au dessus de Christian avec 1700 m , je continue sous les cumulus mais bientôt le grand bleu s'ouvre à moi , plus rien , le néant .

    Je reste en bordure de plateau , pour me diriger vers La Colle , et la maison cantonnière , ma vitesse diminue et mon altitude aussi.

    Je suis à 900 m et des poussières lorsque  j'arrive sur la 1ère ligne THT , et je me dis qu'il est temps de rentrer mais je doute un instant d'y arriver tellement mon altitude s'enfonce. Un bon sud , m'aide à me raccrocher sur le champs d' oliviers du virage nord qui monte vers le déco , je suis soulagé et exprime ma joie .

    Je traîne un peu , en espérant refaire un plaf et faire une branche vers la Brillanne , mais nenni , trop sud , le peu de pilotes en l'air se retrouvent, tous, très vite au sol , du coup je prends l'opportunité de poser au déco.

    HEUREUX

    Rat de Labo : trace

    Boris: trace

    Pierre S : trace

    Antoine : Trace


    votre commentaire
  • paraprovence actu


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique